L’INFO s’adapte aux circonstances particulières de la pandémie et vous propose quelques plages de vie en complément de son édition print du 12 juin 2020 et dans laquelle vous retrouvez l’article complet consacré à la stratégie de démarchage des entreprises innovantes menée par le service de la promotion économique de l’ACCM.

AVEC VOUS 

UNE NOUVELLE ENTREPRISE DU FUTUR CHOISIT CRANS-MONTANA

Spécialisée dans la simulation en réalité virtuelle de situations d’urgence, Simprosoft propose des formations novatrices destinées aux professionnels de l’aviation, de la sécurité et des secours. CEO de cette entreprise polonaise de pointe, Michal Litworowski est aussi à la tête de Nano Games. Ce diplômé de la London Business School et de l’Université de Yale bénéficie de nombreuses années d’expérience en consulting pour les PME. Il est marié et père de trois filles.

 I Avec Vous Michal Litworowsk

Michal Litworowski

Pourquoi avez-vous choisi Crans-Montana pour vous y implanter ?

Parce que c’est simplement le meilleur endroit pour faire évoluer l’entreprise à l’échelle mondiale.

 

Comment se passe la collaboration avec vos partenaires sur place (ACCM, HES-SO Valais-Wallis, Les Roches) ?

Avec l’aide de l’ACCM, nous avons récemment mené une étude approfondie destinée à mieux cibler les besoins des gestionnaires et des directeurs d’entreprises en ce qui concerne les formations en réalité étendue (N. B. : la réalité étendue regroupe les différentes formes de réalités immersives : augmentée, mixte ou virtuelle).

Avec la HES-SO et l’Université de Genève, nous avons signé une lettre d’intention et participé à l’élaboration d’un sujet de recherche innovant dans le domaine de la réalité virtuelle appliqué à la formation.

Avec Les Roches, nous nous sommes préparés à intégrer le programme d’Innovation Hub qui débutera prochainement et qui, espérons-le, permettra de repenser le partage des connaissances dans l’industrie du luxe et de l’hôtellerie.

La crise du Covid-19 a impacté de nombreuses entreprises en Europe et dans le monde entier. Nos activités récentes se sont au contraire renforcées. Nous venons de créer un nouveau consortium industriel avec des leaders européens de PME (en Suisse, Italie, France, Pologne).

 

Malgré la crise économique annoncée, vous restez donc confiant dans le développement de votre entreprise ?

Oui, nous sommes même encore plus forts maintenant. Chaque jour, nous constatons un intérêt croissant pour nos technologies de formation intégrant la réalité virtuelle (VR) et augmentée (AR). En raison des diverses mesures de confinement prises dans le monde, nos clients n’ont pas pu voyager librement. Les formations qui jusqu’ici étaient réalisées en présentiel doivent aujourd’hui être réinventées.

C’est une formidable occasion de valider l’utilisation des technologies de VR et AR pour les entreprises. Notre approche unique vérifiant l’efficacité de la formation par l’observation des signaux biométriques s’avère d’autant plus pertinente. Nous comptons 30 collaborateurs. Même si les procédures d’installation à Crans-Montana ont été ralenties en raison du Covid-19, nous prévoyons d’ailleurs de poursuivre les investissements et d’engager plusieurs employés d’ici la fin de l’année.

 

Pensez-vous que face à cette crise, Crans-Montana peut mieux y répondre que d’autres régions ? Et si oui, pour quelles raisons ?

Par rapport à des villes comme Zurich, Genève ou Berne, Crans-Montana est mieux placée. Non seulement la région possède tous les équipements indispensables, mais elle bénéficie d’un environnement offrant une qualité de vie supérieure, un critère qui compte plus qu’auparavant. Il en va de même en comparaison de grands centres urbains européens, tels que Paris, Londres, Berlin ou Varsovie dont la forte densité de population engendre de nombreux inconvénients. En ces temps agités, le Haut-Plateau me semble un endroit idyllique pour les entrepreneurs désireux de mettre sur pied de nouveaux projets.

Par Sylvie Chevalier

Plus d’infos sur simprosoft.com

 

Plus de compléments de l'INFO